V1 – Livre 1 – Chapitre 2 : La Comté ra-contée (1/2)

L’histoire des Hobbits continue aujourd’hui avec la présentation du pays de la Comté !


Volume I : 4 races pour les gouverner toutes
Livre 1 : Concerning Hobbits

Liens : Le Sommaire
Page précédente: Volume I – Livre 1 – Chapitre 1 : Semi-Hommes et Petites-Gens

Retrouvez toutes les publications dans le menu principal (tri par volume/livre) ou sur la page d’accueil.
Le dessin utilisé pour le titre de l’article provient de la magnifique oeuvre de Aprilis420.


Chapitre 2 : La Comté Ra-contée (1/2)

Si vous avez lu le chapitre précédent, vous savez déjà tout – ou presque – de nos petits hobbits. Après nous être intéressé à leurs vies & coutumes, il est maintenant important de découvrir où nos amis vivent.

Comme vous avez pu le lire, les Hobbits apparaissent en l’an 1050 du troisième âge aux abords du Val d’Anduin et de la Forêt Noire. Que s’est-il passé ensuite ?

La Grande Migration des Semi-Hommes

Sauron ayant décidé de réinvestir Dol Guldur, au coeur de la Forêt Noire, les hobbits – qui ne supportent pas la collocation avec Mr Sauron, une histoire d’herbe à pipe qui a mal tournée d’après mes infos – décident de fuir les rives de l’Anduin.
Je vous rappelle qu’à l’époque, le peuple des Petites-Gens est totalement inconnu aux yeux du monde. C’est lors de cette migration que la Terre du Milieu va découvrir leur existence.

1ière étape : préparez vos valises, on part en voyage !

Migration des Pieds-Velus en 1050 T.A..

Les Pieds-Velus sont donc les premiers à prendre la route.
Les plus courageux ou les plus trouillards ? C’est une bonne question !
Ils prennent la route un beau matin (pluvieux, c’est toujours plus dramatique) en direction de l’Ouest. Mettre les Monts Brumeux entre eux et Sauron fut une bonne idée ! Si vous regardez bien, Sauron ne traverse que peu (ou pas du tout ?) cette chaîne de montagnes au cours de l’Histoire de la Terre du Milieu.
Ils filent donc s’installer près du Mont Venteux, à la lisière entre les Terres Solitaires et le Pays de Bree.

Migration des Pâles en 1150 T.A..

Les Pâles suivirent leurs frères un centenaire plus tard.
Les lieux où nos amis peaux-blanches commencèrent leur nouvelle vie sont assez vagues de nos jours. On sait, ceci dit, que contrairement aux poilus précédents, ils traversèrent Fondcombe par le nord – s’arrêtant sûrement papoter avec leurs amis Elfes – et s’installèrent non loin des Pieds-Velus.
Nous verrons plus tard que les développeurs ont eu plus ou moins la même conclusion que moi sur leur migration. 

Migration des Forts de 1150 à 1300 T.A..

Les Hobbits Atypiques, les Forts, décidèrent évidemment de ne pas faire comme les autres.
Tranquillement, sans se presser, ils mirent plusieurs années à vider leurs chaumières des rives de l’Anduin. Histoire de bien montrer à quel point ils étaient différents, ces messieurs-dames prirent le col du Caradhras, loin au sud de leurs congénères et traversèrent le pays de Dun !
Histoire de continuer à ne pas faire comme tout le monde, ils prirent par la suite deux chemins différents au sein même de leur communauté.
Aimant les marais, certains s’installèrent dans le pays de Tharbad et ses alentours. Ceux pour qui l’odeur du marais était difficilement supportable partirent un peu plus au nord, au croisement entre la Fontgrise (fleuve passant sous le Dernier-Pont) et le Bruinen, dans une région alors subtilement appelée “Angle”…

Etape 1 : 1050-1300 T.A.

Lancée en l’an 1050 du T.A., la grande migration des Hobbits pour quitter les abords de l’Anduin et de la Forêt Noire est désormais bien avancée. La plupart de la population, pour ne pas dire TOUTE la population hobbit se trouve désormais de l’autre côté des Monts Brumeux, en Eriador.

Les Pâles et Pieds-Velus sont désormais installés entre Bree et Fondcombe, et les Forts ont privilégié le sud (pour le climat évidemment) en s’installant aux abords du Pays de Dun et de l’Enedwaith.

Une fois bien installés dans des villages aujourd’hui oubliés et où parfois, des membres des 3 communautés vivaient en paix, les Hobbits passèrent à la deuxième partie de leur migration.

 

2ième étape : le quartier commence à être mal-famé, on déménage chérie ?

Roi Sorcier d’Angmar

En l’an 1300 du Troisième Age, l’Angmar commence à étendre son influence. Les Hobbits sentent rapidement le coup venir et décident de dégager le passage assez rapidement.

Imaginer qu’il faille encore une fois partager son herbe à pipe n’était pas du goût des Semi-Hommes et ils quittèrent alors les villages oubliés où ils s’étaient installés, pour certains depuis déjà 250 ans.

Les Pâles et les Pieds-Velus, qui vivaient plus ou moins en communauté dans la même région entre Terres Solitaires, Monts Brumeux, et Eregion décidèrent de filer encore plus à l’Ouest.

Etape 2 : Pales & Pieds-Velus – 1300 T.A.

La légende raconte d’ailleurs que ce sont les Pâles, souvent élevés politiquement parlant, qui traînèrent les Pieds-Velus avec eux à la recherche d’un monde meilleur.

Ces deux tribus hobbites s’installèrent donc près de Staddel et de la ville de Bree, comptant au passage sur les hommes pour les protéger… Même si l’histoire cache ce passage !

 

Etape 2 : les Forts – 1300-1600 T.A.

Quand aux Forts, bien décidés à être des Hobbits-pas-comme-les-autres, ils décidèrent bien sûr – en bonne partie – d’une autre route. Certain d’entre eux qui habitaient l’Angle décidèrent de rejoindre leurs congénères au sud et d’autres – doté d’un “bon-sens-de-hobbit” – de se joindre aux Pâles et Pieds-Velus.  

Les Forts du Pays de Dun se séparèrent ensuite au fil des ans. Ceux restés au Pays de Dun habitaient de moins en moins auprès de l’eau et une partie de ce peuple Hobbit se décida à re-traverser le col du Caradhras pour aller s’installer de nouveau près des Champs aux Iris, le long de l’Anduin.

3ième et dernière étape : Un jour, tout ce qui sera derrière cette rivière nous appartiendra !

300 nouvelles années passèrent, et trois communautés hobbites étaient connues en l’an 1600 du T.A. : celle du Pays de Bree, celle du Pays de Dun, et celle des Champs aux Iris.
En l’an 1601 du T.A., les Semi-Hommes commencèrent à se faire nombreux au pays de Bree et les habitants de la ville commençaient à manquer de place et de nourriture (forcément!).
Afin de débarrasser les habitants de la ville de ses semi-énergumènes, le Roi Argeleb II, seigneur d’Arthedain, autorisa les frères Marcho et Blanco (des Pâles) à fonder leur propre pays derrière le Brandevin : la Comté.

Quand aux autres: 

Certains habitent toujours la ville de Bree, ou la bourgade de Staddel, aux portes de la ville.

Une partie des Forts fila rejoindre les autres dans la Comté, quelques années après sa création. La plupart des Forts y vivaient (ou aux abords) après l’année 1630 du Troisième Age.

Les Forts qui firent le chemin inverse jusqu’aux Champs aux Iris sont aujourd’hui totalement mystérieux, bien qu’on puisse supposer que la guerre de l’anneau à fait des ravages par la suite dans la région.
Ceci dit, il se peut hélas que nous connaissions deux personnages de cette confrérie partie à l’Est : Déagol et Smeagol, mais nous verrons cela plus tard…

D’autres décidèrent de ne pas bouger des abords du Pays de Dun et leurs histoires sont aujourd’hui assez méconnues.
Lors de votre séjour en Enedwaith, vous aurez peut-être le plaisir d’en rencontrer dans le village de Maur Tulhau et d’en apprendre un peu plus sur leurs coutumes parfois bien différentes de celles des hobbits de la Comté !

 -Cliquez pour agrandir-

Ces hobbits vivent aujourd’hui (presque) paisiblement dans ce petit village assez sympathique.
Les traits caractéristiques des Forts sont bien plus marqués ici (vous avez remarqué les bottes ?), notamment la langue (“p’tet ben” “v’la l’aut’…), qui à quelque chose de plus sauvage. C’est sûrement le fait de fréquenter les Hommes du Pays de Dun (n’est-ce pas ? Duvodiad ! ).

L’histoire ne nous dit pas tout et il se peut aussi que certains hobbits aient décidé de ne pas suivre la marche vers Bree, puis la Comté. Les Villages Oubliés sont peut-être aujourd’hui encore peuplé et nous n’en savons malheureusement rien.

Il existe un de ces villages oubliés dans les Landes d’Etten : Sacregris. Les habitants (probablement des résistants Pâles) vous expliquerons qu’ils refusent de libérer cette terre durement acquise contre l’Angmar. N’hésitez pas à aller leur prêter main forte !


La Comté

En l’an 1630 du Troisième Age, les Hobbits ont presque tous quittés l’Anduin.

Certains défendent encore leurs terres natales, d’autres se refusent à quitter le pays de Dun, et quelques-uns se sont perdus en route.

Une chose est sure, la plupart vivent aujourd’hui dans le pays qui leur a été donné en l’an 1601 T.A., le Pays des Semi-Hommes, la Comté.

 


Vous savez désormais tout (ou presque) de la Grande Migration des Hobbits et des événements amenant à la création de la Comté.

Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez surtout pas !

Dans la deuxième page de ce chapitre, nous étudierons de plus près l’histoire et la géographie de la Comté.

Page suivante : Chapitre 2 : La Comté ra-contée (2/2)


A bientôt,

~Yao

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :